Auteur : emi

Ma photo
Je suis japonaise et vis en France. J'ai créé ce blog pour partager mes recettes de cuisine japonaise avec des produits qu'on trouve facilement autour de chez soi. Amusez-vous bien !

5 avr. 2018

Oshizushis en mosaïque























 « Oshizushis » signifie « sushis pressés ». On dispose tous les ingrédients en couches successives dans un moule et on presse le tout avec une planche pour qu’ils soient bien unis. Traditionnellement, une fois moulés, les Oshizushis sont coupés en rectangles; mais cette fois-ci, je les coupe en carrés afin de composer une jolie mosaïque de sushis. Il existe des moules pour les Oshizushis mais évidemment ce n’est pas facile d'en trouver en France. Pour ma part j’utilise un pack de boisson en carton pour fabriquer les moules et ça fonctionne très bien.
Bientôt c’est la saison des cerisiers en fleurs. J’ai hâte de présenter mes Oshizushis en mosaïque à mes amis au pique-nique « Hanami » sous les cerisiers.

Pour 2 à 3 personnes

1 boîte de boisson en carton en forme de carré (J’utilise la taille de 7cm x 7cm)

250 ml de riz blanc rond
350 ml d’eau douce
3 g de kombu

A
4 c. à s. de vinaigre de riz
2 c. à s. de sucre
1/2 c. à c. de sel

1/2 poivron rouge
1/2 poivron jaune
100 g de feuille d’épinard
2 c. à s. de petits poids
1 œuf dur
des radis et des persilles pour la décoration



Préparez les moules. Lavez et séchez la boîte (Photo 1). Découpez-la pour faire des moules de la taille de 7cm x 7cm x 2 cm (Photo 2, 3).
1
2
3




























Préparez le riz. Lavez le riz en consultant mon article Comment laver le riz.  Laissez égoutter pendant 2 minutes (Photo 4). Mettez le riz dans une casserole et posez le kombu. Versez l’eau et laissez tremper pendant une demi-heure (Photo 5).
4
5















Après le trempage, portez à ébullition sur feu vif. Aussitôt après l’ébullition, réduisez le feu et couvrez la casserole. Faites cuire pendant 15 minutes à feu doux. Retirez la casserole du feu, laissez couvert et laissez reposer pendant 10 minute. Mettez le riz dans un grand récipient, et versez le mélange d’ingrédients A. Mélangez soigneusement avec une spatule (Photo 6). Couvrez le tout avec un torchon et laissez refroidir (Photo 7).
6
7















Faites griller les poivrons et pelez-les (Photo 8). Faites cuire les épinards et les petits poids à l’eau puis égouttez-les bien. Coupez l’œuf dur et les radis en rondelles (Photo 9).
8
9















Lorsque tous les ingrédients sont refroidis, divisez le riz en quatre (Photo 10) et coupez les poivrons de façon à ce qu'ils soient de la même longueur que celle du moule (Photo 11).
10
11















Couvrez les moules avec le film étirable et posez les légumes par-dessus le film (Photo 12, 13). 
12
13















Versez ensuite le riz en tassant à l’aide d’une cuillère (Photo 14). Lorsque toute la portion de riz est mise, couvrez le tout avec le film étirable (Photo 15). Pressez le tout à l’aide de vos doigts et d'une assiette (Photo 16, 17), jusqu’à ce que la portion soit de la même épaisseur que celle du moule (Photo 18, 19).
14
15
16
17





















18
19




















Retirez le moule et le film et coupez en quatre portions (Photo 20). Posez-les sur une assiette et déposez les radis, les œufs et les persilles.
20

8 mars 2018

Daigaku-Imos (patates douces caramélisées)

























« Daigaku » signifie « université » et « Imo » signifie « tubercule ». Apparemment ces gâteaux étaient vendus près des universités et c’est pourquoi on les appelle « Daigaku-Imos ».

Pour cette préparation on utilise des patates douces. Elles sont caramélisées avec du sucre mélangé avec un peu de sauce soja. Cela leur donne un goût sucré-salé très apprécié. 
Les patates douces japonaises sont plus sucrées et plus sèches que celles que l’on trouve en France. Malgré une petite différence de texture, je suis contente de mes Daigaku-Imos françaises qui me rappellent mon enfance. 

Traditionnellement on cuit les patates douces dans l'huile, mais je les cuis au four pour éliminer la matière grasse. Séchez-les sur un papier de cuisson après les avoir caramélisées pour qu’elles ne se collent pas.

J’aime bien les manger tièdes mais elles sont toutes aussi bonnes froides.

Pour 2 parts

200 g de patates douces
2 c. à s. d’huile végétale

30 g de sucre
1 c. à c de sauce soja
2 c. à s d’eau

1 c. à s de sésame noir

Préchauffez le four à 200 °C.

Lavez les patates douces et coupez-les (Photo 1). Mettez-les dans un bol, puis mélangez avec de l’huile (Photo 2).


1
2














Sur une plaque à four, mettez les patates douces (Photo 3) et faites-les cuire au four pendant 25 minutes à 200 °C en les retournant à la mi-cuisson (Photo 4).

3
4















Dans une poêle, mettez le mélange de sucre et de sauce soja (Photo 5). Arrosez d’eau et faites cuire à feu vif jusqu’ à ce que le mélange soit caramélisé (Photo 6). Eteigniez le feu.

5
6















Versez les patates douces dans la poêle et mélangez-les (Photo 7). Posez-les ensuite sur un papier de cuisson et parsemez-les de graines de sésame noir. Laissez-les jusqu’à ce que le caramel soit sec (Photo 8).

7
8


8 févr. 2018

Tonjiru (soupe miso au porc)


Je vous présente cette fois-ci le « Tonjiru »
« Ton » signifie porc et « jiru » signifie soupe. La graisse de porc conserve bien la chaleur de la soupe, c'est pourquoi cette soupe est souvent servie en hiver. Pour cette préparation, on utilise de la poitrine de porc nature en fines tranches qu'on trouve chez le boucher, mais comme j'en trouve difficilement en France, je la remplace par des fines tranches de lard en barquette ou des lardons.
Pour le miso, j’ai enfin trouvé du miso blanc près de chez moi. Il est plus doux et moins acide que le rouge. Personnellement, je préfère le blanc pour la miso soupe.

Pour 4 parts
1 carotte moyenne (soit 80 g environ)
1 navet (soit 150 g environ)
1 pomme de terre (soit 100 g environ)
1 poireau (soit 120 g environ)
100 g de fines tranches de lard (nature ou fumée)
1 L d'eau
3 c. a s. de miso blanc
Sel si besoin

Pelez et coupez les légumes à la même taille. Coupez les tranches de lard. (Photo 1, 2)

1
2













Chauffez une casserole et faites sauter les tranches de lard à feu moyen (Photo 3). Ajoutez les légumes et faites-les sauter pendant 2 minutes (Photo 4).

3
4












Versez 1 litre d’eau (Photo 5), puis portez-la ébullition en écrémant l’écume du bouillon (Photo 6). Baissez le feu et faites mijoter pendant 10 minutes.


5
6












Dans un récipient, mettez du miso (Photo 7) et délayez-le avec le bouillon (Photo 8).


7
8












Éteignez le feu, et versez le miso dans la soupe (Photo 9). Mélangez le tout soigneusement (Photo 10).


9
10






20 nov. 2017

Gyozas (raviolis grillés au porc)






















J'ai le plaisir de vous présenter ma recette de Gyoza !

Les gyozas sont des raviolis faits avec de la pâte de farine de blé. On peut les préparer avec différents modes de cuisson: à la vapeur, à l'eau, à l'huile et enfin à la poêle. Ce dernier mode de cuisson est le plus populaire au Japon. On les trouve souvent dans les restaurants de Ramen mais on peut aussi les préparer à la maison avec de la pâte toute prête. Chaque famille a sa recette de farce avec ses ingrédients préférés. Celle de ma mère dont j'ai hérité est trés simple, elle est composée de choux chinois, de porc et de gingembre. Je reste fidèle à la recette de ma famille, mais vous pouvez ajouter de la ciboulette, de l'ail, de l'oignon et remplacer le porc par du poulet ou bien par des crevettes, ou pourquoi pas, préparer la farce uniquement avec des légumes.

En france, on peut trouver de la pâte pour gyozas dans les épiceries asiatiques au rayon des surgelés. Quand je n'ai pas l'occasion d'en acheter, je les prépare moi-même. Ca me prend du temps (je mets 1h30 rien que pour préparer la pâte !) mais la texture de la pâte toute fraîche est bien meilleure que celle des surgelés.

Pour 30 raviolis

100 g de farine T55
4 c. à s. d'eau bouillante

150 g de porc
200 g de choux chinois
30 g de gingembre
1 c. à c. de sel
1 c. à c. de poivre
1 c. à c. d'huile de sésame

1 c. à s. d'huile végétale pour la cuisson
Farine pour le plan de travail

Préparez la pâte. Dans un bol, mettez la farine et versez 4 cuillères à soupe d'eau bouillante (Photo 1). Mélangez avec une fourchette (Photo 2), puis  pétrissez à la main jusqu'à obtention d'une pâte lisse (Photo 3). Enveloppez la pâte avec un film étirable et laissez reposer pendant 30 minutes (Photo 4).

1
2
3
4
























Etalez la pâte sur un plan de travail fariné à l'aide d'un rouleau à pâtisserie jusqu'à obtenir une forme circulaire de 28 cm de diamètre (Photo 5). Découpez-la en disque de 4,5 cm de diamètre. J'utilise un verre à champagne (Photo 6).

5
6













Placez le rouleau à patisserie au milieu d'une portion (Photo 7). Etalez la partie inférieure de votre portion (Photo 8). Tournez votre portion d'un huitième de tour et refaites l'opération. Répétez jusqu'à obtention d'une portion de 7 cm de diamètre (Photo 9, 10).

7
8
9
10
























Préparez la farce. Hachez le choux chinois. Parsemez de sel et massez à la main (Photo 11, 12). Egouttez à l'aide d'un torchon (Photo 13, 14).


11
12
13
14
























Hachez la viande de porc (Photo 15). Rapez le gingembre (Photo 16).

15
16













Dans un bol, mettez tous les ingrédientes pour la farce (Photo 17) et mélangez-les (Photo 18).


17
18













Placez la farce sur les portions. Mouillez la moitié du bord d'une portion à l'aide d'un pinceau à pâtisserie (Photo 19). Pliez votre portion en deux et faites cinq plis sur la face avant (Photo 20, 21, 22).

19
20
21
22
























Chauffez une poêle et huilez. Grillez les gyozas à feu moyen jusqu'à ce qu'ils soient dorés (Photo 23). Versez l'eau jusqu'à un quart de la hauteur des gyozas (Photo 24) et mettez le couvercle (Photo 25). Faites-les cuire pendant 5 minutes jusqu'à ce que les gyozas deviennent transparents. Retirez le couvercle et faites griller jusqu'à ce que l'eau disparaisse (Photo 26). Servez-les chauds.

23
24
25
26